Accueil        Forum        Blog        Fiches techniques        Boutique        Partenaires        Contacts

 


La naissance de Motorsport GmbH

 

Aussi loin que l’on remonte dans l’histoire de BMW, les modèles à caractère sportif ont toujours constitué des moteurs de recherche.
Le cabriolet 328 de 1936 qui remporte sa classe au Nürburgring en championnat du monde en est l’un des premiers exemples.
Jusqu’à la déclaration de guerre, les 328 ne cesseront d’évoluer et participeront même aux 24 Heures du Mans 1939.
Il faudra attendre le milieu des années 50 pour revoir des coupés performants dans la gamme tel le fameux 507.
Puis surviennent des revers financiers dus notamment à l’effondrement du marché de la moto.
En 1959, après avoir frôlé la catastrophe et le rachat par Mercedes, BMW trouve son sauveur en la personne d’Herbert Quandt qui a la confiance des petits actionnaires.
Il apparaît que le salut de la marque bavaroise viendra de voitures performantes et suffisamment fiables pour être engagées en compétition.


 Historique Motorsport                             Historique Motorsport
BMW 328 Cabriolet 1938                                                                                                                                  BMW 507 Coupé

C’est ainsi que Hubert Hahne établit des records au Nürburgring en 1964 au volant de sa BMW 1800 Ti, avant que les ingénieurs conçoivent à la fin des années 60 des moteurs destinés à la Formule 2 puis à la Formule 1.
Entre temps, Alpina, créé par Bukhard Bovensipen a compris l’intérêt de proposer à BMW de retravailler les moteurs de série pour les rendre plus compétitifs sur les circuits.
Fort de ses succès, le préparateur lancera une gamme complète de BMW Alpina destinée à la clientèle.
Une idée reprise également par la société Schnitzer


 Historique Motorsport                             Historique Motorsport
Huber Hahne en 1964 au volant de la BMW 1800 Ti                                                                                              BMW 3.0 CSL

Chez BMW, l’affaire est entendue.
Les activités du sport automobile en développement exponentiel doivent être regroupées sous une entité à part.
En 1972 est fondée la filiale BMW Motorsport GMBH à Munich et confiée à l’ancien pilote Jochen Neerspach.
Près de 50 ingénieurs investissent des ateliers ultramodernes pour plancher sur les moteurs spéciaux, les préparations aux compétitions et les homologations exigées dans les diverses disciplines.
La même année, le styliste français Paul Bracq crée la sensation en dévoilant en août une BMW Turbo futuriste à portes « papillon » dont la silhouette se retrouvera dans celle de la M1 restée dans toutes les mémoires.
 

 Historique Motorsport                             Historique Motorsport
La BMW Turbo de Paul Bracq                                                                                                                             BMW M1, 1978

Sortie en 1978, la M1 à moteur central avait été conçue pour la compétition et ce fut réellement le premier projet abouti de la récente division Motorsport, M pour les initiés.
Animée d’un 6 cylindres 3,5 litres de 272 chevaux à quatre soupapes par cylindres (le nec plus ultra à l’époque), elle était capable de passer de 0 à 100 km/h en 5,6 secondes et d’atteindre 262 km/h.
Compte tenu des versions routières, la M1 a été construite à 456 exemplaires.
Aux mains de collectionneurs avisés, les voitures encore roulantes sont introuvables même à prix d’or.

Six ans plus tard apparut sur le marché le coupé M 635 CSI, la première de la famille M à être dérivée d’un modèle de série.
Puis ce fut la première M5 en 1984 et son 6 cylindres de 286 chevaux. Un modèle d’exception fabriqué à la main à 2200 exemplaires.
Lancée avec succès, la famille M allait s’enrichir en 1988 d’une M5 deuxième génération (6 cylindres de 340 chevaux) prolongée par un break M5 Touring en 1992.
En 1998, nouveau bond en avant avec l’installation sous le capot de la M5 troisième génération d’un V8 de …400 chevaux.
Une berline d’exception construite pour la première fois dans l’usine de Dingolfing au milieu des autres 5 et 7 de série

 Historique Motorsport                             Historique Motorsport
Les générations de la BMW M5                                                                                         BMW M1, BMW M635 CSI et BMW M6